5 questions que vous devez vous poser sur le CRM Onboarding

By | juin 26, 2017

Vaste sujet que le CRM Onboarding, ce dernier est étroitement lié à votre politique et à votre stratégie Data. Il convient donc de les traiter ensemble en s’interrogeant sur quelques fondamentaux afin de s’assurer de choisir le prestataire qui sera en mesure de vous aider à exploiter et digitaliser au mieux votre capital Data.

Pour vous aider nous vous invitons à vous poser les 5 questions ci-dessous qui vous permettront de savoir quel prestataire est en mesure de vous accompagner sur des opérations de CRM Onboarding :

 

1/ Quelle est votre définition du taux de match ? 

Le taux de match est la 1ère clé de lecture du niveau de performance du CRM Onboarding. A savoir : quel pourcentage de ma base CRM mon prestataire est-il en mesure de retrouver online ? Si un taux élevé est important, il convient de définir le nombre de devices rattachés à un taux de match :

  • Un seul device rattaché par individu retrouvé : vous aurez donc potentiellement plusieurs enregistrements pour un même individu: un 1er pour le desktop, un 2ème pour le mobile etc…
  • Plusieurs Devices rattachés à un même individu : Un même enregistrement va comprendre l’ensemble des devices d’un individu, il s’agit d’une notion plus poussée d’identité numérique et d’une vision exhaustive de la vie digitale de vos clients.
    • si vous souhaitez mener une conversation digitale cohérente avec vos clients et prospects nous vous conseillons fortement de mettre en oeuvre ce type de méthodologie.

 

2/ Méthode déterministe ou probabiliste ? 

Il s’agit du point le plus important de ce sujet : quelle méthode est utilisée pour matcher votre base CRM :

  • Méthode déterministe : un lien direct et factuel est établi entre votre client et le(s) device(s) qu’il utilise, grâce à des identifiants, des devices ID, des cookies etc…
  • Méthode probabiliste : un lien indirect et probable est établi selon un certain nombre d’hypothèses, essentiellement basées sur le comportement, qui font penser qu’il s’agit bien du même individu.
    • Cette seconde méthode est risquée et peut s’avérer couteuse car en plus de ne pas parler à la bonne personne, vous allez gâcher le budget média que vous lui affecterez dans l’espoir de l’engager ou de l’activer.

 

3/ Quelle est votre vision client ?

La vision client de votre base CRM est-elle au foyer ou à l’individu ?

C’est notion est fondamentale et vous permettra de garder une vision cohérente entre votre base CRM offline et sa version digitale.

 

4/ Quelle durée de vie pour un cookie ? 

Quelle durée de vie allez-vous accorder à un cookie ou en d’autre terme quel sera le taux de rafraîchissement d’un cookie « onboardé ».

Plus un cookie est « âgé » plus il va perdre en efficacité et en pertinence, il est donc important de déterminer le taux de rafraichissement de vos cookies avec votre prestataire, notamment dans le cas de cycle de vente long, comme la vente de voyage par exemple.

 

5/ Prendre en compte les changements de vie 

Vos clients évoluent, ils peuvent déménager, changer d’ordinateur ou de téléphone mobile, se marier, avoir des enfants…

La prise en compte de ces changements de vie dans votre base CRM vous permettra de constamment pouvoir leur proposer de leur raconter la bonne histoire et de leur proposer des offres adaptées à leurs besoins du moment.

Il est donc important de savoir si votre prestataire est capable de vous fournir ce type de données ?

 

Vous trouverez ci-dessous une infographie en langue anglaise de cet article, n’hésitez pas à nous contacter pour toute question !

taux de match CRM onboarding LiveRamp

 

L’équipe LiveRamp

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *