It’s a Match !!! Comment construire une relation de second-party data ?

By | janvier 24, 2019

Une relation de second-party data ça se construit

Tout le monde aime le début d’une relation, c’est un fait. Il en va de même pour les partenariats commerciaux, et les relations de second-party data qui se forment aujourd’hui, elles génèrent des sentiments familiers d’optimisme et de promesse. Plus précisément, les marques d’aujourd’hui ont conscience de l’opportunité que représente une collaboration à la fois lorsqu’il existe un overlap important avec leur propre base de clients, mais également lorsque cet overlap est limité, ce qui peut faciliter l’acquisition de nouveaux clients.   

Cours intensif sur les second-party data

À une époque où les marketeurs ont en tête les réglementations actuelles et futures concernant les données, les second-party data ont un certain attrait. Bien sûr, les données liées aux clients d’une autre marque sont souhaitables en tant que telles, puisqu’elles peuvent dévoiler des informations uniques et extrêmement pertinentes qui étaient auparavant inaccessibles. Ces informations peuvent être utilisées pour améliorer l’expérience utilisateur de manière nouvelle et innovante, mais les second-party data fournissent également un élément de contrôle.

D’abord, les marketeurs ont la possibilité d’examiner en détail les partenaires potentiels. Ainsi, chaque partie peut développer des cas stratégiques tout en s’engageant à soutenir les valeurs de l’autre, ainsi que les règles relatives au respect de la confidentialité régissant la gestion des données clients. Une fois qu’un partenariat est formé, une marque peut également garder davantage de contrôle sur ses first-party data, en s’accordant sur les cas d’utilisation des données au préalable et en s’assurant qu’un tel arrangement générera de la valeur pour les deux ensembles de clients. Bien sûr, des précautions supplémentaires peuvent être prises, telles que l’investissement dans un environnement confidentiel et sécurisé, de façon à ce qu’aucune donnée ne soit partagée directement et inutilement avec un partenaire.        

Lorsqu’elles sont utilisées avec les dispositifs de sécurité appropriés, les second-party data sont un outil efficace qui permet aux sociétés d’améliorer l’expérience client tout en les aidant à débloquer une valeur incrémentielle et de nouveaux flux de revenus. Les second-party data peuvent générer de la valeur pour chaque partenaire : de meilleures informations, une segmentation plus précise et l’activation de l’audience. Comme dans toute bonne relation, les deux parties doivent retirer un bénéfice mutuel de leur engagement partagé, et en définitive, la réalité doit justifier et même dépasser l’optimisme du début.  

Débuter avec les second-party data

Que vous fassiez déjà partie d’un partenariat que vous souhaitez développer, ou que vous ayez récemment démarché un partenaire potentiel, comment pouvez-vous construire une relation en toute confiance pour répondre aux attentes des consommateurs ? Voici des questions avec lesquelles commencer pour déterminer si un partenariat de second-party data est fait pour vous :

  • Avez-vous actuellement des partenariats stratégiques ?
  • Gérez-vous des programmes de co-marketing ou de parrainage ?
  • Pensez-vous qu’il serait intéressant de collaborer avec des sociétés non concurrentes pour offrir une valeur additionnelle aux clients fidèles ?
  • Pensez-vous qu’il serait intéressant de collaborer avec des sociétés non concurrentes pour trouver de nouveaux clients ?
  • Souhaitez-vous mesurer des campagnes qui promeuvent des produits vendus dans des points de vente third-party ?

Si vous avez répondu « oui » à au moins l’une de ces questions, et notamment si vous souhaitez comprendre l’efficacité de ces initiatives, il pourrait être intéressant d’adopter une stratégie de second-party data. 

Ces contenus peuvent vous intéresser : 

Ebooks : 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *