Actualités

Comment les éditeurs monétisent l’inventaire adressable ?

October 15, 2020  |   Arthur Sauvage

Le 4 août, le webinaire de LiveRamp et Digiday, « How Publishers Are Monetizing Addressable Inventory » [Comment les éditeurs monétisent l’inventaire adressable], a commencé par la présentation des résultats du rapport sur l’État de l’industrie, présenté par Jason White, Vice-Président sénior et Directeur des éditeurs chez LiveRamp, et Mindi Chahal, Directrice des contenus chez Digiday. Jason et Mindi ont été rejoints par Chris Pirrone, Directeur général du groupe média sportif USA TODAY, et Paul Bannister, Directeur de la stratégie, chez CafeMedia, pour une discussion animée sur les opportunités et solutions dont dispose l’industrie pour monétiser l’inventaire people-based.

 

Voici quelques-unes des informations qu’ils ont partagées :

Opinion et planification relatives aux cookies
Opinion et planification relatives aux cookies

Impact de la diminution des third-party cookies sur le mix de revenus des éditeurs

La plupart des éditeurs ont commencé à se préparer à l’élimination des third-party cookies Tous les éditeurs indiquent que les first-party data joueront un rôle important après la disparition des cookies
Oui, nous avons un plan en place depuis plus d’un an 17 %
Oui, nous avons commencé à nous préparer ces 12 derniers mois 54 %
Non, mais nous prévoyons de commencer à le faire dans les 12 prochains mois 21 %
Non, et nous n’avons pas prévu de commencer 8 %
[Point bleu] Un rôle très important
[Point orange] Un rôle assez important

Cela montre que les mouvements de Safari, Firefox et Google, en plus des réglementations de plus en plus strictes, ont généré une augmentation des audiences first-party, avec un grand nombre d’éditeurs commençant uniquement cette année.

 

 

Mix des revenus actuel et post-cookies
Mix des revenus actuel et post-cookies
Pourcentage d’éditeurs identifiant les catégories qui vont entraîner la majorité (51 à 100 %) des revenus post-cookies Quelles stratégies expérimentez-vous ?
Publicité contextuelle 24 %
Publicité programmatique basée sur les données 21 %
Marketing de contenu 13 %
Abonnements 11 %
Commerce 10 %
Augmentation des relations directes avec les annonceurs 67 %
Expérimentation avec des modèles de souscription 50 %
Paywalls hybrides/dynamiques 48 %
Passage à des places de marché privés 29 %

L’enquête montre une certaine diversification des revenus post-cookies, vers les abonnements, et le contextuel, se détachant du programmatique plus traditionnel. Toutefois, la plupart des éditeurs comptent principalement augmenter les authentifications en augmentant également le nombre d’abonnés. Ils reconnaissent cependant que les relations directes avec les annonceurs et les stratégies telles que les PMP (private market places) sont utiles et représentent des pièces essentielles d’une stratégie d’authentification réussie.

L’identité est un sujet dont le panel a discuté en détail, et il a conclu qu’être capable de fournir un identifiant et une plateforme transversale people-based est essentiel pour les éditeurs. Ils obtiendront davantage de revenus car les annonceurs auront une visibilité de la performance sur toutes les plateformes, et pourront finalement accorder aux éditeurs le crédit qu’ils méritent, ce qui va changer la donne.

De même, si ce n’est plus important, les éditeurs doivent se préoccuper de l’engagement des utilisateurs et de la qualité du contenu pour construire leurs audiences first-party. Offrir du contenu que les audiences apprécient permet de les maintenir engagées et de les inciter à revenir pour en consommer davantage, ce qui va booster les authentifications, et donc une audience adressable plus vaste.

Pour obtenir des données et une analyse plus approfondies de l’impact de la diminution des third-party cookies sur le mix de revenus des éditeurs, téléchargez le rapport complet.