Data Glossaire

Les modifications d’IDFA d’Apple témoignent de la nécessité des solutions d’identité pleinement consenties

July 5, 2020  |   Arthur Sauvage

Article écrit par Travis Clinger

Apple est désormais connue pour bouleverser le monde mobile, et la WWDC du 22 juin n’a pas fait exception à la règle. Leurs OS mobile, desktop et TV ont tous été mis à jour, avec des mesures de sécurité supplémentaires. Les annonceurs et les éditeurs essaient donc d’évaluer ce que l’avenir leur réserve avec les sorties d’iOS 14 à l’automne prochain.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, l’IDFA est l’acronyme spécifique d’Apple pour ce que l’industrie appelle les ID mobiles. Sur Android, ils portent le nom d’AAID. Les fabricants d’appareils mobiles fournissent ces identifiants d’appareils pour chaque appareil mobile qu’ils fabriquent ; les éditeurs s’en servent pour monétiser leurs applications et les annonceurs pour atteindre les utilisateurs. 

Alors, qu’est-ce qui va changer à l’automne ? Apple a annoncé que les applications nécessitant d’utiliser l’IDFA devaient obtenir une autorisation utilisateur unique, soit au démarrage, soit plus tard lors de l’utilisation de l’application. Plus précisément, Apple a déplacé le consentement depuis son application de Paramètres pour offrir à ses clients davantage de transparence et faciliter le contrôle ou le désabonnement. Pour corser le dilemme des éditeurs, l’application n’offrira qu’une seule opportunité d’obtenir la permission de l’utilisateur. 

Apple fournit l’IDFA (Identifier for Advertising) aux éditeurs d’applications mobiles pour permettre de mettre en place des publicité et de mesurer leur efficacité. Tandis qu’Apple a pris des mesures drastiques pour limiter les identifiants sur le web, l’écosystème des applications a été relativement épargné par le même type de changements de politiques à ce jour. Les révisions apportées aux IDFA étaient largement attendues, allant d’un changement total à un identifiant qui change à chaque utilisation, ou encore des IDFA par application. 

Les exigences d’Apple nécessitant que les utilisateurs donnent leur permission aux applications pour utiliser les IDFA sur iOS, il est probable que certains d’entre eux ne donnent pas leur consentement. Cela aura des conséquences sur la capacité à atteindre les clients et à mesurer la performance sur les appareils mobiles ou à connecter les données pour ceux qui comptent sur les IDFA. 

Vous pouvez compter sur LiveRamp

L’Authenticated Traffic Solution (ATS) de LiveRamp a été conçue dans l’optique que tous les ID mobiles seraient limités parce qu’ils n’offrent ni choix ni transparence aux consommateurs. L’ATS de LiveRamp met l’accent sur la confidentialité client en offrant tout d’abord aux éditeurs une voie durable et confidentielle pour construire des relations first-party et obtenir le consentement des individus. De là, les éditeurs et les annonceurs peuvent être connectés aux individus, tout en maintenant leur respect et leur confiance. C’est également la raison pour laquelle l’ATS est rapidement adoptée dans le monde entier par les éditeurs (découvrez notre zone presse avec les dernières news concernant ATS) qui souhaitent ajouter une adressabilité croissante afin d’augmenter les opportunités de revenus sur des environnements sans cookies tiers, tout en évitant de perturber leur flux de revenus actuel. En plus de l’ATS, LiveRamp continuera d’offrir un graph IDFA ayant fait l’objet d’un consentement.

La mise en place d’ATS offre des avantages qui vont au-delà de l’écosystème digital fiable. Il s’agit d’une solution globale, agile et sur mesure ; par ailleurs, elle peut également être utilisée partout où un individu se connecte ou s’identifie. Elle est multicanale et suit l’engagement du parcours client sur display (mobile et desktop), ainsi que sur les applications mobiles et les TV connectées. Cela signifie que les marques peuvent acheter des médias (sur IDL) transversaux et savent non seulement qu’elles atteignent les individus (pas uniquement les appareils) de façon cohérente et fiable, mais également qu’elles peuvent effectuer des mesures précises.

LiveRamp s’engage à rester ouvert, neutre, et à promouvoir un écosystème sain. Nos solutions d’infrastructure d’identité telles que l’ATS préparent l’écosystème à prospérer avec les changements de plateformes actuels ou anticipés introduits par les environnements cloisonnés et les fabricants d’appareils. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur ATS, téléchargez notre ebook sur l’addressabilité dans un Monde sans cookies