Data & Analytics

Les quatre forces motrices du futur de la collaboration data

September 7, 2021  |   Arthur Sauvage

Nous avons commencé notre série de blog sur le récent Winterberry Report par l’évolution des méthodes de collaboration data existantes.

Dans ce second post, nous allons nous intéresser à quatre forces essentielles qui influent sur l’avenir de la collaboration data :

  • Les demandes concernant la confidentialité de la part des régulateurs et des consommateurs
  • Les conditions du marché en constante évolution et la croissance des marketplaces générée par les commerçants
  • Les nouvelles opportunités et les défis que représentent les consommateurs
  • Une plus grande importance accordée à la collaboration data par les entreprises, à la fois en interne et en externe

Ces forces de changement favoriseront les acteurs adaptables et réactifs, ceux qui saisissent l’opportunité de développer des stratégies et de construire des bases de données visant à offrir de meilleures expériences client à tous les niveaux. Voici les points sur lesquels vous devez vous concentrer.

 

Force 1 : réglementations

La perspective à long terme en ce qui concerne la confidentialité dans le monde entier n’est pas encore tout à fait établie : les définitions juridiques, les attitudes des consommateurs et les solutions des vendeurs sont en pleine évolution. L’avenir appartient aux entreprises qui s’adaptent activement au paysage changeant, font preuve de transparence, de fiabilité, et participent au dialogue concernant la réglementation.

Prévisions

Attendez-vous à des innovations prometteuses en termes de bases de données, qui permettent une collaboration data sécurisée et confidentielle. Les nouvelles solutions d’avenir doivent être suffisamment flexibles pour permettre aux entreprises de modifier les niveaux de permission en réponse aux nouvelles réglementations gouvernementales et aux exigences des collaborateurs individuels.

Tout cela s’accompagnera d’un souhait accru sur l’ensemble de l’écosystème publicitaire de dialoguer avec les régulateurs afin de concevoir un environnement qui fonctionne pour tout le monde.

 

Force 2 : conditions changeantes du marché

En termes de données, les marques ont depuis longtemps recours aux « environnements cloisonnés » (appelés ainsi en raison de la façon dont elles protègent leurs nombreuses données first-party et leur veille client approfondie). Mais le vent a tourné. Les marques se rendent compte qu’elles peuvent, elles aussi, devenir des plateformes médias : Roundel, l’entreprise publicitaire de Target, en est un excellent exemple.

Prévisions

Les marques et les éditeurs vont construire leurs propres bases de données, qui mèneront à leur tour à la création de nouveaux échanges médias.

 

Force 3 : les nouvelles opportunités et les défis que représentent les consommateurs

Le changement constant constitue la nouvelle norme, et les marques doivent s’y adapter. Afin de répondre aux attentes des consommateurs, il est nécessaire d’avoir accès à davantage de données que n’en détient une seule entité, y compris des données en temps réel, inenvisageables il y a encore quelque temps.

Prévisions

Les entreprises prospères transformeront rapidement les informations en actions, tout en faisant preuve de transparence sur la façon dont elles utilisent les données des clients. Cela générera ensuite davantage de confiance et des relations plus fructueuses avec les clients.

 

Force 4 : des organisations davantage axées sur l’analyse des données

Il est de plus en plus clair que les CMO, CFO, CIO et CISO sont tous concernés par :

  • La construction d’une base de données qui optimise l’alignement interne, l’accès aux données et la prise de décisions
  • Le soutien à plusieurs branches d’activité à l’aide d’une veille client constante

Les silos organisationnels disparaissent à mesure que les entreprises reconnaissent la valeur des données inter-fonctions et inter-entreprises qui permettent d’accéder à des informations génératrices de revenus, par exemple en alignant les stratégies marketing à l’optimisation de la chaîne d’approvisionnement.

Prévisions

En donnant de l’importance à la connectivité des données, des solutions seront développées afin de soutenir la collaboration data interne et externe. La confiance y jouera un rôle essentiel. Attendez-vous à voir des technologies d’amélioration de la confidentialité permettant d’aider les collaborateurs à contrôler l’accès aux données.

 

La course à l’enrichissement – en termes de données et d’informations

Ces forces de changement offrent des opportunités prometteuses de réinvention et de renouveau. Afin de les exploiter efficacement, les marques devront construire leurs propres bases de données, renforcer leurs partenariats existants, et en créer de nouveaux.

La technologie sous-jacente pour ce type de collaboration data conforme et à grande échelle existe déjà, à plusieurs degrés, dans ce que le Winterberry Report appelle les environnements data techniques : des conteneurs collaboratifs détenus par des tiers neutres qui sont « conçus pour permettre le plus haut niveau de confidentialité et de sécurité lorsque les entreprises établissent des partenariats ».

Les meilleurs environnements data techniques excellent à l’élimination des silos de data et favorisent la confiance entre les partenaires qui collaborent, par exemple en :

  • Leur donnant le contrôle sur les personnes ayant accès aux données et la façon dont elles sont utilisées
  • Protégeant les PII grâce à l’anonymisation et à d’autres technologies d’amélioration de la confidentialité
  • S’assurant que les données brutes ne peuvent pas être copiées ou déplacées

Ces fonctionnalités peuvent permettre aux entreprises de construire une vision plus complète de leurs audiences, de boucler le cycle sur les canaux, d’optimiser les expériences, d’offrir des informations aux équipes annexes au marketing, et bien plus encore. Il n’y a vraiment aucune limite lorsque vous pouvez collaborer en toute sécurité avec le nombre d’entreprises que vous souhaitez.

Comme Alice Stratton, notre Global Managing Director pour LiveRamp Safe Haven, l’explique :

La meilleure opportunité pour toutes les marques, quelle que soit la façon dont elles dépensent avec les environnements cloisonnés, est de combiner toutes leurs données pour créer une source unique de données fiables dont elles sont propriétaires et qu’elles peuvent enrichir continuellement. Cette base de données sûre et autogérée [également connue sous le nom d’environnement data technique] s’avérera inestimable pour les marques et leurs partenaires de confiance, en boostant la croissance de façon inimaginable jusqu’ici.

Si les collaborateurs peuvent établir des relations de confiance, l’avenir est prometteur. Il peut toutefois être complexe de lister tout ce dont votre entreprise a besoin pour établir la confiance (car cela peut avoir un sens radicalement différent pour différentes équipes).

Si vous vous posez des questions sur l’établissement de la confiance, ne ratez pas notre prochaine publication sur les trois éléments qui génèrent la confiance et qui permettent une excellente collaboration data. [Titre de l’article Blog 3, avec lien]

En attendant, de nombreuses informations sont disponibles sur la collaboration data dans le Winterberry Report: The Evolution of Identity in a Privacy-First, Post-Cookie World [Évolution de l’identité dans un monde post-cookie respectueux de la confidentialité].