Data Glossaire

Qu’est-ce qu’une customer data platform (CDP) ?

February 12, 2021  |   Arthur Sauvage

À l’heure où les données sont considérées comme une véritable richesse pour les entreprises, leur management devient un levier de réussite incontournable. C’est pourquoi la gestion des bases de données est d’une importance capitale. Parmi les outils permettant de les gérer figure la Customer data platform, une solution spécifiquement liée au marketing. Voyons ensemble la définition de ce terme technique et ses fonctionnalités.

 

Définition de la CDP

D’après le cabinet Gartner : « Une CDP est une technologie marketing permettant d’unifier les données clients en provenance du marketing et de tous les autres canaux afin de construire des profils clients et d’optimiser le timing et le ciblage des messages et des offres ».

Deux points essentiels sont à extraire de cette définition :

  1. L’objectif d’une CDP est de centraliser tous les renseignements et de les unifier autour de profils clients. Plus qu’une simple base de données condensant des informations, la CDP les met en ordre et les organise pour favoriser leur activation.
  2. La CDP a une visée marketing en améliorant la segmentation et la personnalisation des différentes actions menées dans le cadre des campagnes de communication offrant une expérience personnalisée.

Ainsi, en quelques mots, la CDP ingère tous les renseignements à propos des clients issus des différents canaux online et offline (mobile, site web, service client, bornes, systèmes de caisse, réseaux sociaux…), dans le but d’être utilisée directement par le service marketing.

 

Différences avec les autres plateformes de données

Pour mieux comprendre la définition de CDP, il est utile de la comparer aux autres solutions de gestion des données telles que la DMP, le CRM ou encore la Data Warehouse.

 

Quelles différences avec une Data Management Platform ?

La première différence entre ces deux outils réside dans le fait que la DMP est une plateforme conçue pour cibler (et surtout recibler) les utilisateurs anonymes pour un usage publicitaire alors que les CDP créent une base de données de vos clients identifiés destinée à une utilisation bien plus large.

D’autre part, les informations enregistrées dans les deux plateformes ne sont pas les mêmes :

  • Elles se concentrent sur des segments ou des catégories d’audience anonymes dans la DMP et plutôt sur des clients individuels dans la CDP.
  • Les informations exploitées par la DMP sont des données « third party » obtenues à partir de cookies dont la durée de vie est de 90 jours. La CDP intègre des données « first party » à des profils individuels persistants constamment enrichis. Celles-ci sont parfois enrichies de données 2nd et 3rd party.

 

Quelles différences avec un Customer Relationship Management ?

Par définition, le CRM est une plateforme destinée à la gestion de la relation client. Il sert donc à interagir avec la clientèle en utilisant les informations clients à disposition ainsi que l’historique de la relation. Bien sûr, le CRM centralise la plupart des informations clients, mais il n’est pas conçu pour stocker des volumes de données importants, et surtout il ne concentre pas tous les renseignements collectés par l’entreprise depuis ses différentes sources de collecte.

La CDP, à l’inverse du CRM, est conçue pour centraliser toutes les données obtenues par la société quelle que soit leur source de collecte. Ainsi, la CDP offre une base de données plus riche et plus complète que le CRM.

Compte tenu de leurs différences, le Customer Relationship Management est plutôt l’outil des équipes commerciales, alors que la CDP est un support à chaque étape du parcours client et s’adresse par conséquent à toutes les fonctions concernées, du marketing aux ventes en passant par le centre de contacts.

 

Quelles différences avec une Data warehouse ?

Les différences entre ces deux systèmes sont plus évidentes. En effet, alors que la CDP se concentre sur les informations clients, la data warehouse est destinée à stocker toutes les données concernant l’entreprise, que celles-ci portent sur les clients ou non.

En général, dans une data warehouse, les données sont classées dans des compartiments (datamarts) en fonction du besoin auquel elles répondent (RH, juridique, communication, ventes…). Compte tenu de sa richesse et de sa complexité, ce système est piloté par les équipes IT de l’entreprise.

On note enfin que la data warehouse n’est pas alimentée en temps réel, ce qui implique que les données peuvent être obsolètes rapidement après leur intégration dans le système. À l’inverse, l’intégration d’informations dans la CDP est permanente et continue, ce qui garantit une mise à jour en temps réel et donc une grande fiabilité.

En bref, la DW est une solution offrant une très bonne vue d’ensemble, mais manque de fiabilité puisqu’elle n’est pas mise à jour en temps réel.

 

Les données sont essentielles à la vie des entreprises. C’est pourquoi il est particulièrement important de posséder les bons outils pour les gérer. Découvrez comment LiveRamp peut vous aider dans le contrôle, la gestion et l’activation de vos données.

Découvrez notre ebook : Le CRM Onboarding Augmente l’impact de votre budget Marketing